Page 1 - platane
P. 1
















Octobre 2016,



La maladie ayant gagné nos trois platanes, nous avons dû nous résigner à
les abattre.



Toutefois, l’un de ces trois « condamnés » gardera son âme et ses racines,
métamorphosé sous les coups de tronçonneuse assénés par l’Artiste

Fabrice BRUNET.



Fabrice BRUNET ne considère pas le bois comme un matériau inerte,
ouvert à tous les possibles de la forme. Il sait que le tronc d’arbre garde le
souvenir de son enracinement dans la terre. Il reconnaît en lui cette flamme

qui s’élance vers le ciel, s’allégeant et s’affinant en prenant de la hauteur,
mais toujours hantée, dans le secret de sa gangue d’écorce, par la sève,

incomparable fluide qui s’élève des racines souterraines jusqu’aux plus
fines ramifications aériennes.
   1   2   3   4   5   6